parc Naturel Régional du Haut Languedoc

Une démarche éco-responsable d’artisanat du cuir au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc

Le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc abrite l’atelier Cuirs de Schistes depuis trente ans. Ceintures classiques et ceintures porte-outils de tous types, en cuir naturel, en font la renommée. Trente ans de passion du cuir avec en chemin la naissance d’un nom : Cuirs de Schistes. Un nom porteur d’un savoir faire local et artisanal 100% made in Languedoc. Ceintures en cuir naturel classiques et ceintures porte-outils de tous types sont mes produits phares. Mais au fait : c’est où, c’est quoi ce Parc Naturel ? les cuirs, d’où viennent-ils ? et : les Schistes, de quoi s’agit-il ?

C’est où, c’est quoi le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc ?

Installé depuis trente ans dans un hameau des avants monts du centre Hérault, j’ai créé l’atelier Cuirs de Schistes dans lequel je fabrique toutes mes créations. Il est situé au cœur du vignoble de l’appellation Faugères, en Occitanie et plus spécifiquement dans le parc Naturel Régional du Haut Languedoc.

Le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc est à cheval sur les départements de l’Aude, l’Aveyron et l’Hérault. D’une superficie de 306 000 hectares, sur les contreforts Sud du Massif Central, il offre une diversité de paysages aux caractéristiques plutôt montagnardes et aux influences méditerranéenne et océanique.

Au Nord, les Monts d’Orb, les massifs du Caroux, de l’Espinouse, du Sidobre, entre les Monts de Lacaune et le Somail : le plateau des lacs (Raviège, Laouzas, Vezoles et le lac des Saint Peyres). Plus à l’est : la montagne noire et au sud les vignes et vallées. Au nord les renommées sources minérales et cures thermales (Mont Roucous, Salvetat, Vernière et les stations thermales d’Avène , de Lamalou les bains), au Sud les vins réputés (AOP Faugères, Saint Chinian, Vins de pays d’Oc IGP)

Ce vaste territoire habité de 90 000 habitants abrite une faune et une flore d’exception. Sillonner ces paysages du Haut Languedoc, c’est découvrir des territoires de montagnes avec leurs cours d’eau, leurs forêts de châtaigniers, sapins, douglas, épicéas ou landes de bruyère puis glisser versant méridional vers les garrigues, les chênes verts, les genêts, les mimosas et les vignobles.

Un immense terrain de jeux pour les amateurs de sports de pleine nature, randonnées (pédestres, à joelette, équestres, balades avec des ânes…), VTT, spéléo, escalade, sports d’eau et de nature, canoë, pêche.

Entre torrents de montagne et la méditerranée voisine, lacs et rivières, mouflons et cigales, il fait bon vivre dans ces décors naturels aux mille variétés.

vallée de l’Orb

C’est dans la partie méditerranéenne du Parc, adossée aux contreforts cévenols, à moins de trente kilomètres au Nord de Béziers que Cuirs de Schistes est implanté. Un village fait de hameaux nichés dans ces terres rudes exposées plein sud sur de fortes pentes au relief tourmenté, abrité par les contreforts des Cévennes qui sont le dernier rempart naturel avant la Mer Méditerranée. Ici la vigne, domptée par le labeur des hommes, s’épanouit dans les pierres de schistes et donne ce vin privilégié d’AOP Faugères (Mas Onésime, Château de La liquière, Domaine Léon Barral,…).

Dans cet environnement j’ai choisi de vivre et de proposer un artisanat local fait du travail de mes mains avec l’amour de la matière cuir dans un esprit de nature et d’épure au service de esthétique et de l’utile. Mes ceintures, sacs et autres créations s’inspirent de ce Haut Languedoc : pur comme ses eaux vives, nature comme ses paysages et résistant comme ses terres de pierres et les hommes qui y vivent.

Cabrerolles entre mer et montagnes

Les cuirs de Cuirs de Schistes : d’où viennent-ils ?

Du cuir local

Globalement j’ai sélectionné mes fournisseurs dans le respect du circuit court et de l’environnement. Les cuirs de bovins que je travaille proviennent d’une tannerie 100% Languedoc où les peaux collectées sont tannées, par des professionnels au savoir ancestral et qui ont su s’adapter aux exigences actuelles en matière d’écologie responsable.

Longtemps le travail du cuir a fait partie de l’industrie locale. De l’Aveyron à Mazamet sans oublier Bédarieux, Graissesac et ses alentours, les tanneries, ganteries, étaient en nombre. Le besoin de proximité de cours d’eau explique cette implantation historique. C’est aujourd’hui une page d’histoire qui s’est tournée. Seules onze tanneries en France ont réussit à passer le cap du changement, écologique surtout, en investissant et s’adaptant pour respecter les normes en vigueur, notamment en terme de gestion de rejet des eaux usées. La présence dans le Parc Régional Naturel du Haut Languedoc d’une de ces ancestrales survivantes est une des bases de mon travail d’artisan soucieux d’œuvrer dans un circuit local, éco-responsable et éthique. Ainsi j’offre une fabrication de qualité assurée par des cuirs tannés localement dans le respect de cet environnement languedocien.

Chaque peau est unique et choisie avec soin pour son aspect, sa résistance et sa souplesse. Loin des produits standardisés aux procédés industriels, je fabrique des ceintures en cuir naturel. Les variations sont donc toujours présentes d’une peau à l’autre : c’est la garantie d’un produit naturel. Trouver des teintes relativement semblables pour assurer l’homogénéité de mes gammes de produits fait partie intégrante de mon travail en partenariat avec les professionnels de la tannerie.

Le procédé de tannage est totalement biodégradable car il est végétal.

Un tannage végétal

Le procédé de tannage végétal des peaux est le plus ancien de l’humanité. Il est réalisé en immergeant les peaux brutes dans des bains contenant des tanins naturels : écorces, fruits, racines, feuilles. Les plus utilisées étant essentiellement les écorces de chêne. La chimie qui s’opère alors permet de transformer les peaux en cuir pour les rendre plus durables, plus souples, plus fermes et sensuelles au toucher.

Ce type de tannage offre l’avantage d’apporter au cuir un hâle naturel mais qui ne peut être teinté que de couleurs elles aussi naturelles et plutôt claires. Le cuir se patine joliment avec ses irrégularités qui sont sa marque de noblesse et d’authenticité.

Respectueux de l’environnement ce type de tannage éco-responsable correspond à mon éthique personnelle et professionnelle. C’est une des bases de Cuirs de Schistes. Découvrez mes créations sur la boutique.

Foulons de tannerie

Les schistes, de quoi s’agit-il ?

Effectivement si le mot CUIR parle à tous il n’en est peut-être pas de même pour le mot SCHISTES. Les schistes sont tout simplement une roche. La spécificité du lieu où se situe mon atelier, le terroir des vins de Faugères, des fleurs de cistes et des arbousiers.

cistes et arbouses
vignoble de schistes

Cette région schisteuse est un petit territoire qui occupe la scène d’un magnifique amphithéâtre exposé au sud avec le Nord du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc pour toile de fond.

Là haut c’est la montagne entre 1000 et 1200 mètres soumise au climat atlantique avec son plateau de granite ses paysages de hètres, landes, forêts de résineux, lacs et rivières à truites. Puis viennent, depuis la ligne des crêtes des Avants monts de 500 à 700m d’altitude, les gradins aux versants pentus, couverts de chênes verts impénétrables éclaircis ça et là de châtaigniers. Ils descendent jusqu’à 300 m d’altitude avant d’être relayés par le vignoble sur de petits coteaux exposés plein Sud, protégés des vents du nord, ouverts aux pluies maritimes, plantés sur le schiste.

Revenons au mot schiste. Son origine vient du latin schistus et du grec skistos : « que l’on peut fendre ». Cette roche se débite en feuillets que l’on peut séparer aisément. Souvent friable il est cependant utilisé en lauzes pour les toitures lorsqu’il est assez solide. L’ardoise est une variété de schiste. Sa couleur varie du bleu ardoise au rouge ferrugineux, le plus souvent dans des tons de marron, vert ou beige. Et, comme le cuir que je choisi de travailler, le schiste est doux et soyeux au toucher.

Le schiste est une roche silicieuse qui a une excellente capacité à retenir l’eau et à emmagasiner la chaleur qu’il restitue lentement. La culture de la vigne sur ce petit écrin de sol schisteux du Haut Languedoc constitue le terroir des vins de l’AOP Faugères, des vins de caractère et subtils à la fois. Les vignerons y sont pour la plupart impliqués dans une démarche de respect environnemental : « Sur le Piémont du Haut-Languedoc, la nature est parsemée de vignes. Elle chuchote à l’oreille des vignerons pour les inspirer. Les vins qu’ils élaborent en l’écoutant portent le grand nom de Faugères : ce sont de Grands Vins de Nature. »

J’espère avoir pu à la fois éclairer et aiguiser votre curiosité concernant le contexte dans lequel je crée artisanalement pour vous des ceintures de cuir adaptées à vos besoins. La nature m’inspire et je la respecte. Mon travail porte mes valeurs.

Tout est dit dans le nom que j’ai choisi pour ma petite entreprise artisanale :

  • Mon savoir faire : le travail du CUIR ;
  • Mon environnement : une terre de SCHISTES.

1 Commentaire to “ Une démarche éco-responsable d’artisanat du cuir au cœur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc”

  1. CHOURBATOVITCH a écrit :Répondre

    Superbe travail !!! Fête des pères excellente idée que j ai faite et même pour moi! Increvable depuis des années et le choix des boucles est large.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.